Les mois de l’année

Accueil L’hymne au
printemps
Les mois de l’année

Paroles Alan Mills et Bïa Krieger Musique Alan Mills Interprètes Thomas Hellman et Émilie Clepper


Écouter    

Achat


Janvier c’est le mois où chaque année doit commencer
Il fait si froid quelquefois qu’on voudrait hiberner
Février c’est tout pareil on gèle sous nos manteaux
Sauf pour ceux qui vivent aux pays où il fait toujours chaud

Mars alors arrive et la neige fond tout doucement
Soudain c’est avril il y a des fleurs, c’est le printemps
Vient le mois de mai le plus joli, le plus joyeux
Juste avant le mois de juin, le mois des amoureux

En juillet le soleil est puissant comme au mois d’août
Puis il y a septembre et sa pluie tendre, et ses vents doux
Les feuilles en octobre tombent en mille éclats de feu
La récolte est proche et les fermiers sont laborieux

Les vents de novembre ont dénudé les branches noires
On veut rendre grâce, on parle d’amour et d’espoir
Jusqu’à ce que décembre nous invite à célébrer
Le temps de Noël et une autre nouvelle année

 

Alan Mills

Alan Mills est un journaliste, auteur, compositeur, chanteur d’opéra et de folklore québécois né en 1913 à Lachine et décédé en 1977. Dans le milieu de la trentaine, il quitte un poste de journaliste au journal The Gazette pour se consacrer à la musique. Il effectue des tournées au Canada et aux États-Unis avec le quintette vocal London Singers, puis incarne des rôles de soutien dans des productions de l’Opera Guild de Montréal.

C’est à la fin des années 40 que sa carrière de chanteur folklorique démarre. Avec Hélène Baillargeon, il participe aux émissions Folk Songs for Young Folk et Songs de Chez Nous diffusées par la Société Radio-Canada jusqu’à la fin des années 50. Fort du succès et du rayonnement des ces émissions ici et à l’étranger, il part en tournée européenne et participe à de nombreux festivals dans toute l’Amérique du Nord, en compagnie de Jean Carignan.

Sa populaire chanson I Know an Old Lady Who Swallowed a Fly est utilisée dans le titre et la trame sonore d’un film produit par L’Office national du film du Canada en 1964, institution pour laquelle il oeuvrera à titre de comédien dans quelques productions de la maison. En 1974, il est admis dans l’Ordre du Canada pour avoir fait connaître le patrimoine des chansons folkloriques canadiennes-françaises et anglaises à de vastes auditoires, par le biais de la radio, de la télévision et d’enregistrements.